Nous avons 90 visiteurs en ligne

Perturbations sur le réseau
doppy
 

Le Gouvernement Belge veut rendre obligatoire l'identification des voyageurs internationaux dans les trains, bus et bateaux à l'intérieur de l'Europe (PNR). Le Gouvernement Néerlandais envisage d'aller dans le même sens. Les associations de voyageurs Rover (Pays-Bas), Navetteurs.be et TreinTramBus (Belgique), PRO BAHN (Allemagne) et FNAUT (France) estiment unanimement qu'il s'agit d'une mesure inacceptable et disproportionnée qui impose de sévères restrictions sur les voyages en train ou en bus vers les pays voisins.

Les associations de voyageurs belges, néerlandaises,
Allemandes et françaises réagissent au PNR

L'identification obligatoire renvoie les voyageurs à la voiture

Le Gouvernement Belge veut rendre obligatoire l'identification des voyageurs internationaux dans les trains, bus et bateaux à l'intérieur de l'Europe (PNR). Le Gouvernement Néerlandais envisage d'aller dans le même sens. Les associations de voyageurs Rover (Pays-Bas), Navetteurs.be et TreinTramBus (Belgique), PRO BAHN (Allemagne) et FNAUT (France) estiment unanimement qu'il s'agit d'une mesure inacceptable et disproportionnée qui impose de sévères restrictions sur les voyages en train ou en bus vers les pays voisins.

L'enregistrement des détails de voyage et des données d'une personne au moins 24 heures à l'avance rend impossible tout voyage international en transports en commun programmé en dernière minute. Cela empêche également toute modification du voyage en cours de route. « Dans une Europe unifiée, il est tout de même logique de pouvoir circuler de manière aussi flexible qu'à l'intérieur des frontières nationales », réagissent les associations de voyageurs. « Nous ne comprenons pas pourquoi plus de précautions sont nécessaires pour un trajet Anvers-Rotterdam ou Liège-Aachen que pour un trajet Munich-Hambourg ».

La quantité de données à fournir est tellement grande que la vente d'un simple billet demandera énormément de temps. Il faudra donner les nom, sexe, date de naissance, numéro de téléphone, e-mail, données complètes du trajet, données du document de voyage (type, numéro, nationalité, pays d'émission, date de validité), quantité, poids et identification des bagages et pour les voyageurs de moins de 18 ans non-accompagnés également le sexe, les langues parlées, le nom, les données de contact et le lien avec la personne présente au départ et à l'arrivée.

La mesure est discriminatoire envers les voyageurs qui utilisent les transports en commun alors que les automobilistes peuvent circuler librement à travers l'Europe. Ils ne fournissent en effet aucune donnée concernant leurs passagers. On peut dès lors douter de l'efficacité de cette mesure. Les terroristes ont dès lors d'innombrables autres possibilités de voyager à travers l'Europe et ce, de manière tout à fait anonyme.

TreinTramBus, Navetteurs.be, Rover, PRO BAHN et FNAUT appellent dès lors les Gouvernements à répondre de manière prudente et proportionnée à la menace que constitue le terrorisme et demandent que cette mesure prise de manière unilatérale soit abandonnée.

Jan Vanseveren (TreinTramBus) - Gianni Tabbone (Navetteurs.be)

Arriën Kruyt (Rover) - Jörg Bruchertseifer (PRO BAHN)

Josef Schneider (European Passengers Federation)

pendule
ASBL NAVETTEURS.BE
Rue de Loncin, 92
4460 Grâce-Hollogne

Secrétariat 0471 623.217
info@navetteurs.be
Formulaire de contact

IBAN BE17 0017 0812 3621 BIC
GEBABEBB


  Gia Ger
 Gianni Tabbone Gery Baele 
cath
Catherine Gerard
CPR certification onlineCPR certification CPR certification online
cpr certification online
cpr certification onlineCPR certificationcpr certification online